MUSIC ADDICT
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

MUSIC ADDICT


 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
-63%
Le deal à ne pas rater :
Poubelle de Tri-Sélectif, Plastique, Argent/Bleu, 25 L
8.99 € 24.01 €
Voir le deal

 

 Biographie

Aller en bas 
AuteurMessage
We_Are_The_End
» AFI
We_Are_The_End

Nombre de messages : 61
Age : 34
Music style : Punk, Rock, Gothic/Symphonic Metal
Favourite Band : : AFI, Tiger Army, The Unseen, Rise Against, Billy Talent
Date d'inscription : 18/02/2008

Biographie Empty
MessageSujet: Biographie   Biographie EmptyLun 7 Juil - 17:21

Rise Against



Biographie Riseagainst2



Rise Against est un groupe américain de punk hardcore originaire de la ville de Chicago(Illinois) créé en 1999. La bande est pour le moment composée de 4 membres: Tim McIlrath (chant, guitare), Joe Principe (basse), Brandon Barnes (batterie) et Zach Blair (guitare). Jusqu'ici, Rise Against a sorti quatre albums (dont l'un fut remasterisé) et un DVD. Le groupe connut réellement le succès au niveau mondial suite à la sortie de leurs deux premiers albums produits par un label majeur: Siren Song of the Counter Culture (2004) et The Sufferer & the Witness (2006), qui comprenaient des hits tels que Give It All, Swing Life Away, Ready to Fall, Prayer of the Refugee, et The Good Left Undone. Les quatre compères sont actuellement en studio à Fort Collins, dans le Colorado, pour enregistrer leur cinquième galette qui devrait être dans les bacs vers la fin d'année, ou début 2009.

Rise Against fut formé en 1999 par la réunion de membres des groupes 88 Fingers Louie et Baxter, suite à la dissolution de 88 Fingers Louie. La première équipe regroupait Tim McIlrath (chant), Joe Principe (basse et chant), Tony Tintari (batterie), et Mr. Precision, de son vrai nom Dan Wleklinski (guitare et chant). Alors qu'il n'avaient encore donné aucun concert sous le nom de Rise Against, il lancèrent une démo auto-produite ayant pour titre Transistor Revolt (2000). L'année suivante, ils signaient chez Fat Wreck Chords. C'est sous ce label que le groupe sortit ses deux premiers albums, The Unraveling, produit par le légendaire spécialiste de la scène punk Mass Giorgini[2], et Revolutions per Minute (cette fois ci avec Bill Stevenson[3]) en 2001 et 2003. Une nouvelle version de The Unraveling fut mise sur le marché en août 2005, offrant un contenu élargi (2 chansons bonus) et surtout remasterisé, encore avec Fat Wreck Chords. Le groupe attire l'attention de nombreux membres de la scène punk rock après la sortie de The Unraveling qui décèlent en Rise Against un groupe prometteur, notamment avec la voix particulière du chanteur Tim McIlrath, qui possède la faculté de pouvoir pousser à l'occasion un des ces cris rauques et furieux typiques du hardcore, sans que cela n'altère ses capacités vocales ou ne l'empêche de chanter plus doucement à l'occasion. Tintari quitta le groupe après la production de Transistor Revolt, et Mr.Precision fit de même en 2001 (c'était d'ailleurs le début de la valse des guitaristes de Rise Against). Mr.Precision fût remplacé par Kevin White durant la tournée de The Unraveling, mais il fit lui aussi faux bond, et c'est Todd Mohney, qui termina la tournée à sa place.

C'est avec Todd Mohney que Rise Against lança Revolutions per Minute. L'album reçut un acceuil chaleureux de la part de la critique punk, mais aussi rock, comme en témoigne les 4 étoiles et demi (sur cinq possibles) que lui accordât le All Music Guide. En France, PunkFiction sanctifiât l'album, avec une note de 18,5 sur 20[4]. Les thèmes majeurs du groupe étaient déjà là, c'est à dire la critique de la drogue et d'autres phénomènes de société (thèmes majeurs des pop-punks), mais aussi des textes traitant de sujets plus durs comme la politique, rapprochant Rise Against de la frange dure des punks. C'est encore l'album culte du groupe, malgré le succès de The Sufferer & the Witness (2006), assez proche au niveau du style musical.

Contre toute attente, Rise Against change de maison de disque et signe chez Dreamworks Records. Mais leur nouvelle maison de disque est rachetée par Universal, et Rise Against est finalement rattaché à Geffen Records, une sous-filiale d'Universal, qui sort leur nouvel album, Siren Song of the Counter Culture, en août 2004. La production a encore été améliorée et le groupe a davantage mis l'accent sur son côté punkcore mélodique, tout en cherchant à expérimenter (comme sur la chanson Dancing For Rain, où des passages acoustiques côtoient des riffs on ne peut plus punk et d'autres moments ultra-agressifs façon hardcore), au grand dam d'un certain nombre de fans qui accusent le groupe de prendre un virage « commercial », prenant notamment pour preuve la présence d'une chanson acoustique, Swing Life Away, qui connaît une diffusion radio répétée et dont le clip passe tout aussi fréquemment sur MTV, ce qui conduit à une reconnaissance de Rise Against par le grand public. Délivrant quelques messages politiques (State of the Union), la formation est alors parfois rapprochée des groupes étiquettés emo pour ses paroles instrospectives, mais Rise Against conserve un son et une qualité de chant très punk/hardcore, loin des voix parfois efféminées de la nouvelle vague emo ainsi qu'un style et une attitude éloignés du fashioncore, même si l'album est résolument moins underground que Revolutions per minute. Le groupe signa lors avec Geffen, et le guitariste Todd Mohney démissiona. Chris Chasse prit sa place dans l'équipe. Rise Against se lance alors dans la tournée dédiée à Siren Song of the Counter Culture, aux Etats-Unis mais aussi en Europe, en Australie et au Japon. Parmi les dates majeures, on retrouve le Reading Festival et le Leeds Festival en Angleterre, et le Warped Tour aux USA, qui avait déjà accueilli le groupe pour la promo de The Unraveling.

Le quatrième album, The Sufferer & the Witness (produit par Bill Stevenson) est disponible depuis le 4 juillet 2006. Il a atteint la dixième place au Billboard 200, équivalent américain du top 50 francais (pour les albums), et fût disque de Platine au Canada. Le 4 juillet 2006, c'est le DVD Generation lost qui sort. Sous ce titre se cache un documentaire sur le groupe. Le DVD connût un grand succès au Canada. The Sufferer & the Witness marque un retour aux sources pour Rise Against. Après le contesté troisième album, qui avait légèrement délaissé l'hardcore au profit d'une mélodie plus lente et de certaines chansons à la limite de l'acoustique, les fans de la première heure avaient pour beaucoup renié le groupe. The Sufferer & the Witness se rapproche de Revolutions per Minute, même si des chansons lentes sont toujours présentes, comme Roadside. Punkfiction applaudît, et accorda un 16,5 à l'album[5]. Le groupe fit avec ce quatrième opus les premières parties de My Chemical Romance (début 2007), ainsi qu'une tournée solo au Canada et dans le Nord des USA juste après. Le 23 Février 2007, Rise Against annonça le départ du guitariste Chris Chasse sur le site officiel du groupe. Celui-ci invoqua pour raisons la trop grande fatigue engendrée par les tournées ainsi que la pression grandissante autour du groupe, et remercia tout les fans de leur soutien. Zach Blair, un vieil ami du groupe en provenance du groupe Only Crime, le remplace. Le July 3 2007, Rise Against a aussi lancé un EP nommé This Is Noise au Canada, qui fût disponible aux USA le 15 juillet 2008. IL contient 5 pistes: Boys No Good, Fix Me, Obstructed View, But Tonight We Dance, et Nervous Breakdown.

source : wikipédia
Revenir en haut Aller en bas
 
Biographie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MUSIC ADDICT :: Musique :: • Q - R - S -T • :: Rise Against-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser